top of page

Le VERMONT, une contrée de gravel bike - avec Maxime Dion

L’été dernier, inspiré par le camp d’entrainement 2023 de l’équipe Qui Roule, je suis parti avec Julien Lamarche pour un trois jours de vélo de gravel et camping au Vermont à partir de Sherbrooke. Voici un petit compte rendu.



Jour 1 

Pour commencer le samedi, une journée avec nos bagages pour nous rendre à Island Bond, ou plus précisément au Brighton State Park. On a emprunté des chemins qu’on connait bien au Québec et le début du VTXL au Vermont dont un bon bout sous une ligne à haute tension et à travers le Silvio O. Conte National Fish And Wildlife Refuge sur des chemins étroits en bien pittoresques! Arrivés sous la pluie, on monte la tente (pour moi) et le bivouac (pour Julien). On est pas habitués aux températures fraiches après les canicules qu’on a depuis le début de l’été. 


Jour 2

Pour le dimanche, Julien nous a préparé une boucle pour aller prendre une bière au Hill Farmstead Brewery. Comme on revient au même camping pour dormir, on voyage léger. Heureusement, car le parcours est costaud avec près de 3000 mètres de dénivelé et surtout une section de près de 10 km (près de Patch Hill) sur des sentiers de VTT ravagés par la pluie qu’on va mettre plus d’une heure à parcourir. Le parcours passe également par le chemin Vertical Mile où un résident nous interpelle en nous disant simplement, mais le plus sérieux du monde : « It ain’t fun ». Cerise sur le sundae, la brasserie est fermée le dimanche! N’empêche que ce sera une sortie qu’on n’oubliera pas avec des vues incroyables sur les lacs et montagnes du Vermont. Sur le retour on fait deux arrêts : un premier au restaurant The Parker Pie Co. où Julien se tape une pizza gigantesque, et un second à la crèmerie Sweet Scoops où Julien complète son repas avec un grosse molle à la vanille qui m’a l’air bien grasse. Pendant ce temps moi et mon intolérance au lactose on mange noix.





Jour 3

Pour le retour le lundi, Julien voulait compléter le tour du Lac Memphrémagog. L’objectif était donc de se rendre dans le coin de Troy en empruntant des chemins de Terre. Le début de la journée, proche des lacs Echo et Seymour est magique avec des chemins vraiment beaux et d’excellents points de vue. On sait qu’une montée nous attend ensuite pour passer à travers les montagnes entre Coventry et Troy. On ne se doute pas que cette montée et une partie de la descente de l’autre côté sont en fait un sentier équestre transformé en ruisseau/coulée de boue pour les pluies récentes. Et comme on traine nos bagages, ça devient impossible de rouler certaines sections. Heureusement, ce sentier s’avère pas mal plus court que ceux de la veille et on débouche rapidement sur une superbe vue sur la vallée du Missisquoi et une descente interminable! Après un arrêt au Troy County Store pour faire le plein de pâtisseries et de chips, on longe le Missisquoi, on passe plusieurs très belles cascades et on arrive, en même temps que la pluie à Mansonville. On s’arrête donc pour un café et on attend que ça passe. On emprunte ensuite des chemins qu’on connait bien pour rentrer à Sherbrooke.



Quelques mots pour nos partenaires qui ont rendu l’expérience plus agréable. Arkel pour les sacs Rollpacker qui sont super bien adaptés pour le bike packing avec des journées avec et sans bagages sans faire de compromis sur la stabilité. Physioatlas (en particulier Carolanne) pour une meilleure position sur le vélo. J’ai pu mal au dos. Sportful pour des vêtements qui restent performants et confortables, même dans les pires situations. Et le Café Hubert St-Jean, sans quoi on serait encore couchés.

240 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page